Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

16 novembre 2015

A vif !

19719960

Comédie

67564366 Film américain

Note: 14/20 ♥♥

Date de sortie: 4 novembre 2015
Réalisateur:
John Wells
Acteurs principaux:
Bradley Cooper, Sienna Miller, Daniel Brühl
Durée:
1h59

Synopsis (Allociné) :
Plus qu’un grand chef, Adam Jones est une rock star de la cuisine, couronnée par deux étoiles au guide Michelin. Grisé par le succès, arrogant et capricieux, l’enfant terrible de la scène gastronomique parisienne sombre dans l’alcool et la drogue. Quelques années plus tard, il a retrouvé la voie de la sobriété. Entouré de jeunes commis et chefs de parties, il relance un restaurant londonien, déterminé à obtenir le graal de la gastronomie : une troisième étoile. Hanté par les fantômes du passé, le chemin de la rédemption s’annonce plus âpre que prévu : il ne lui reste plus qu’une seule chance pour devenir une légende…


Ma critique de "A vif !": Quand on voit l'affiche du film, on se dit que le sujet de la cuisine est un peu dépassé, et que l'on va assister à une comédie américaine sans saveur. Heureusement, tout n'est pas mauvais dans cette comédie culinaire grâce à quelques surprises.

à vif

Tout d'abord, on aime les personnages. Bradley Cooper engueule ses cuisiniers comme du poisson pourri, et on ne s'attend pas vraiment à ça ! Plus simplement, on aime Bradley Cooper, sous ses faux airs de Christophe Michalak. L'écriture de tous les personnages est plutôt réussi, chacun avec leur sensibilité et leur passé. On aime l'avant-twist final qui n'est pas attendu et permet un retournement narratif plutôt sympa. Le scénario est dans l'ensemble assez étoffé pour ne pas s'ennuyer : une course à la troisième étoile, une romance triangulaire, une dette à payer... (C'est un peu plus poussé que Master Chef). Certains trouveront ça très "gros", c'est vrai. Classique, bateau, cliché, mais jamais nunuche. La marmite reste très hollywoodienne.

à vif2

L'ode à la grande cuisine est mise en scène d'une manière un peu insipide. On aime moins ce côté moralisateur, même si on s'amuse de la critique de certains procédés (cuisson sous vide, cuisine moléculaire...). L'ensemble est nuancé et ouvre une réflexion qui va plus loin qu'une simple émission télé. Par contre, les plats ne font pas toujours saliver. En dehors de quelques scènes dynamiques, les poncifs du genre s'accumulent et monopolisent l'écran la plupart du temps.

a vif3

Un résultat plus pimenté que prévu ! A réserver aux amateurs de comédies américaines...

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:   OOOCO

Humour:        OOOOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour les personnages/acteurs
-
pour l'enjeu divertissant
- pour la scène d'Omar Sy


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- on n'apprend pas à faire de bonnes recettes
- l'humour assez absent
- du turbo au petit déjeuner ? Vraiment ?

Posté par Aline Cineglobe à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2015

Ange & Gabrielle

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie romantique

67563699 Film français

Note: 9/20 ϟ

Date de sortie: 11 novembre 2015
Réalisateur:
Anne Giaferri
Acteurs principaux:
Patrick Bruel, Isabelle Carré
Durée:
1h31

Synopsis (Allociné) :
Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon. Elle débarque donc dans le bureau d’Ange, mais celui-ci, célibataire endurci et grand séducteur, n’a jamais assumé sa paternité et n’a aucune intention de le faire. C’est une première rencontre explosive mais Gabrielle ne manque ni de charme, ni de détermination.


Ma critique de "Ange & Gabrielle": Très déçue par cette comédie romantique qui est un désastre au niveau de la réalisation. Les dialogues sont catastrophiques, le scénario est vide, et les acteurs surjouent ! A la télé, on aurait presque pu pardonner, mais sur grand écran, on s'ennuie beaucoup. Ceux qui arriveront à mettre de côté la mise en scène insipide, pourront tout de même passer un moment tendre et sans vulgarité.

ange & gabrielle

La trame du récit est sans surprise, le film passe la moitié du temps à nous présenter les personnages. Il y a Ange, un célibataire endurci qui n'a jamais reconnu son fils. Il y a Gabrielle, une mère célibataire qui apprend que sa fille est enceinte et qui cherche à ce que le père de l'enfant assume sa paternité. Le film est mal joué, Patrick Bruel en fait des tonnes (il faut dire que le script n'aide pas) les situations ne sont pas crédibles. Les répliques ne cherchent pas forcément l'humour, mais plutôt les bons sentiments. Si bien que les tentatives de blagues sont vraiment éculées : par exemple, voir Patrick Bruel mettre du produit-vaisselle pour nettoyer les fesses de bébé.

ange & gabrielle2

L'ambiance du film n'est cependant pas désagréable, avec des airs de comédies romantiques américaines (des scènes dans les restaurants, le ton mièvreux, de "beaux" acteurs :p). Il arrive même de sourire quelques fois.

Une comédie trop gentillette, à éviter.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:         OCOOO

 

Intéressant? Non

Divertissant? Moyennement

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour l'ambiance nian-nian et naïve

- pour la pétillante Isabelle Carré

- pour le thème parental


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des dialogues sans intérêts
- surjoué ou mal joué, à voire...
- c'est plat, les scènes s'étirent

Posté par Aline Cineglobe à 15:07 - Comédie française - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2015

The lobster

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie dramatique, SF moins10

6756397367563699 Film grec, britannique, irlandais, français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 28 octobre 2015
Réalisateur:
Yorgos Lanthimos
Acteurs principaux:
Colin Farrell, Rachel Weisz
Durée:
1h58

Synopsis (Allociné) :
Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires.


Ma critique de "The Lobster": Vous cherchez l'étrangeté du cinéma 2015 ? Vous ne serez pas déçu par "The Lobster", à classer dans le registre de l'absurde. Il suffit de lire le synopsis pour se convaincre d'un scénario très fantaisiste : dans un futur proche les célibataires ont 45 jours pour trouver l'âme soeur sous peine d'être transformés en animal ! Avec une mise en scène petit budget et intimiste, un rythme d'art et d'essai, le ton est donné.

the lobster

Le film semble être à lui-même une longue figure de style, une allégorie qui cherche à dénoncer les "idéaux" en terme d'amour, de société et de liberté. Je ne suis pas une fervente de l'absurde, mais ici quelques pointes d'humour noir permettent de ne pas s'ennuyer. On prend un malin plaisir à découvrir des personnages timbrés, des dialogues surréalistes et des comportements excessifs. L'histoire a le mérite d'avancer et de balader le spectateur de surprise en surprise, avec des images choquantes, délirantes sans restriction.

the lobster2

On notera cependant un montage qui fait place aux longueurs et une mise en scène qui fait un peu amateurisme. Le décor du film se contraint à un univers très clos qui cherche davantage l'idée que la crédibilité. Malheureusement, sorti du contexte étrange, le plat du scénario se fait légèrement ressentir. On a parfois du mal à donner un sens légitime ou de la pertinence à l'absurdité des situations : les idées satiriques du cinéaste transparaissent avec amusement (ou dégoût) mais jamais avec un grand intérêt intellectuel.

Côté interprétation, on retrouve un Colin Farrell égal à lui-même, la moustache en plus. On apprécie la voix suave de Rachel Weisz en narratrice.

Le genre absurde, dont on se sait pas trop quoi penser.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:         OOCOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour les adeptes du surréalisme

- pour un sujet déroutant qui fera rire jaune

- pour l'audace des situations


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un film très très particulier
- une style bancal, avec des longueurs
- on peut vite lâcher prise

Posté par Aline Cineglobe à 14:50 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2015

En mai fais ce qu'il te plaît

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Drame

67563699 Film français

Note: 14/20 ♥♥

Date de sortie: 4 novembre 2015
Réalisateur:
Christian Carion
Acteurs principaux:
August Diehl, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner
Durée:
1h54

Synopsis (Allociné) :
Mai 1940. Pour fuir l'invasion allemande, les habitants d'un petit village du nord de la France partent sur les routes, comme des millions de Français. Ils emmènent avec eux dans cet exode un enfant allemand, dont le père opposant au régime nazi est emprisonné à Arras pour avoir menti sur sa nationalité. Libéré dans le chaos, celui-ci se lance à la recherche de son fils, accompagné par un soldat écossais cherchant à regagner l'Angleterre...


Ma critique de "En mai fais ce qu'il te plaît": Ce long-métrage décrit l'exode des populations françaises pendant l'invasion allemande de la Seconde Guerre mondiale. L'intrigue repose sur le destin d'un enfant allemand et de son père opposant au régime nazi, qui vont brutalement être séparés, après s'être réfugiés en France. Le genre de film à faire sortir les mouchoirs. La musique symphonique médiocre de Ennio Morricone est omniprésente, et le réalisateur immisce dans le récit quelques scènes fortes.

en mai fais ce qu'il te plaît

La reconstitution ambitieuse du cinéaste est plutôt soignée. L'idée de mélanger des personnages de plusieurs nationalités donne une bonne dynamique aux dialogues. Cependant la tension dramatique reste très artificielle, donnant vie à une fiction plutôt banale : le gros plan sur "le village français" est plat.

L'aventure et les émotions restent donc trop bien pensantes sur la forme, mais on ne les boudent pas pour autant : l'ensemble reste cohérent et supportable.

en mai fais ce qu'il te plaît2

Quelques ombres au casting surgissent par ailleurs : la présence de Mathilde Seigner dans un rôle que l'on lui connaît vraiment par coeur, et Alice Isaaz (l'institurice) qui joue très mal.

Un film de bonne constitution.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:         OOOCO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour une histoire touchante

- pour un sujet historique

- pour un rythme pas trop ennuyeux


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une mise en scène très appuyée
- une histoire très sentimentaliste
- une forme assez télévisuelle

Posté par Aline Cineglobe à 09:51 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2015

The Walk - Rêver plus haut

21041126_20130917181840774

Biopic

67564366Film américain

Note: 15/20 ♥♥♥

Date de sortie: 28 octobre 2015
Réalisateur: Robert Zemeckis
Acteurs principaux: Joseph Grodon-Levitt, Ben Kingsley, Charlotte Le Bon
Durée: 2h03
Synopsis (Allociné) : Biopic sur le funambule français Philippe Petit, célèbre pour avoir joint en 1974 les deux tours du World Trade Center sur un fil, suspendu au-dessus du vide.


Ma critique de "The Walk - Rêver plus haut": Le film relate les exploits du français Philippe Petit, le funambule qui a traversé les deux tours du World Trade Center en 1974. Le sujet a déjà été traité au format documentaire avec "Man on wire", oscarisé en 2009. Qu'est-ce que la fiction de Robert Zemeckis (Retour vers le futur, Forrest Gump, Seul au monde...) apporte de plus ?

the walk

L'histoire se construit en plusieurs chapitres : les débuts de P. Petit à Paris, la préparation de son incroyable projet, et enfin sa réalisation lors du jour J. Avec un sujet aussi sympathique, une fluidité du récit et un visuel convaincant, le résultat ne peut être que distrayant.

C'est en effet la force du film, ne pas laisser le temps au spectateur de s'ennuyer. Même en connaissant les issues du scénario, la dynamique narrative réserve de bonnes surprises. Le procédé est un peu désuet puisque c'est le personnage lui-même qui nous raconte son histoire, et la VF est plutôt à fuir.

the walk2

C'est Joseph Gordon-Levitt qui interprète le funambule, un comédien qui a toujours sa bonne tête sympathique. Il est entouré d'une troupe d'acteurs tout aussi agréable. Le ton donné à l'histoire ne se prend pas au sérieux, et la fin fait monter un faux-suspense : en effet, la réalisation de l'exploit est un acte complètement illégal, le coup a dû être préparé en cachette.
Visuellement parlant, le film utilise le budget nécessaire pour ne pas être ridicule. La reconstitution des tours du World Trade Center est réussie, avec un hommage émotionnel très discret. Bizarrement les images ne donnent pas vraiment le vertige, mais la beauté du geste artistique est bien mise en avant.

Un film récréatif !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:   OOOOO

Emotion:       OCOOO

 

Intéressant ? Oui

Divertissant ? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour le sujet spectaculaire et plaisant
-
pour le ton ludique qui tient en haleine
-
pour les images de grandes hauteurs

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une VF bien médiocre, une VO qui fait débat avec des accents forcés...
- un film assez convenu
- l'enjeu scénaristique limité

Posté par Aline Cineglobe à 10:31 - Biopic - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon Roi

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Drame

67563699 Film français

Note: 16/20 ♥♥

Date de sortie: 21 octobre 2015
Réalisateur:
Maïwenn
Acteurs principaux:
Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel
Durée:
2h04

Synopsis (Allociné) :
Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer …


Ma critique de "Mon Roi": Pour sa quatrième réalisation, Maïwenn nous plonge dans l'histoire sentimentale d'une femme charmée par le prototype du séducteur. Elle s'appelle Tony (E. Bercot), elle est rassurée d'attirer Georgio (V. Cassel) dans son lit, et elle tombe amoureuse. Sauf qu'une histoire d'amour avec le Roi des cons, ça a un prix. La mise en scène, les dialogues et les acteurs forment un trio gagnant. 

mon roi

Le spectateur est plongé dans l'intimité tumultueuse du couple. Leur bonheur, leurs obstacles se dévoilent d'une manière authentique. Emmanuelle Bercot ne vole pas son prix d'interprétation à Cannes. Vincent Cassel est tout aussi bon, dans un rôle exaspérant. Les personnages secondaires apparaissent d'une manière subtile. Rien à redire. L'écriture est juste.

Le film peut par moment agacer par ses effets de répétitions (ruptures et de réconciliations sous la couette pour ne citer que ça) et ses personnages "sexe, drogue & rock'n roll" aux comportements parfois démesurés (crier en pleine rue par exemple). Mais comme on est au cinéma, on pardonne ces impairs, car sinon, qu'est-ce qu'on s'ennuierait... L'écriture joue sur les émotions, des réactions entre drame et humour qui n'insistent pas sur le pathos.

mon roi2

Un film à voir pour la force de ses personnages.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:    OOOOC

Emotion:          OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour sa qualité d'écriture

- pour sa qualité d'interprétation

- pour sa leçon de vie sur l'amour


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- la partie au centre de rééducation moins intéressante...
- une durée d'ensemble trop longue
- le ton parfois exaspérant des personnages

Posté par Aline Cineglobe à 10:25 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]

Hôtel transylvanie 2

19719960

Animation

67564366 Film américain

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 7 octobre 2015
Réalisateur:
Genndy Tartakovsky
Doublage (VO):
Adam Sandler, Andy Samberg
Durée:
1h29

Synopsis (Allociné) :
Dracula et sa bande de monstres déjantés sont de retour ! À l’hôtel Transylvanie, beaucoup de choses ont évolué : Dracula a enfin accepté de dégeler son cœur et d’ouvrir la porte aux humains. Mais il se fait du souci pour son petit-fils, Dennis : mi-humain mi-monstre, ce gamin est bien trop adorable à son goût, et il risque de faire un piètre vampire ! Alors, quand les parents du petit, Mavis et Johnny, s’absentent, Drac fait appel à ses amis Frank, Murray, Wayne et Griffin pour apprendre à Dennis à devenir un monstre, un vrai. Personne ne s’attendait à ce que Vlad, le père de Drac – un vampire très grincheux et très vieille école – choisisse ce moment pour débarquer à l’hôtel. Et quand il découvre que son arrière-petit-fils a du sang humain, rien ne va plus…


Ma critique de "Hôtel Transylvanie 2": L'histoire poursuit sa route avec une suite logique; Mavis et Johnny se marient et deviennent parents. Tout l'enjeu du scénario est ensuite de savoir si l'enfant sera vampire ou humain, ce qui pose débat au sein des deux familles.

hotel transylvanie 2

On s'attache toujours aussi bien aux personnages (sauf le père humain) avec un humour cartoonesque assez inégal. Les gags tournent souvent autour de la technologie nouvelle génération (comment utiliser un téléphone portable, youtube, les selfies...) mais on préfèrera quand le comique de situation est mis à l'honneur ou quand l'humour ironise sur la société d'aujourd'hui (les règles de sécurité, la psychologie...).

On peut regretter une intrigue peu développée et très élémentaire, qui ne dépasse pas le stade du film d'animation pour enfants. A noter aussi des doublages relativement réussis.

hotel transylvanie 2-2

Un moment sympa en compagnie des monstres, mais sans plus.

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:          OOOOO

 

Intéressant? -

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour sa galerie de personnages
-
pour une aventure pas trop ennuyeuse
- pour le grand-père poule Dracula


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une intrigue pas toujours intéressante
- un humour limité
- univers un peu exentrique

Posté par Aline Cineglobe à 10:12 - Dessin animé/ Film d'animation - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 novembre 2015

La Glace et le Ciel

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Documentaire

67563699 Film français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 21 octobre 2015
Réalisateur:
Luc Jacquet
Acteurs principaux:
Claude Lorius, Michel Papineschi
Durée:
1h29

Synopsis (Allociné) :
Luc Jacquet met en scène l’aventure de Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire d’une vie extraordinaire de science et d’aventure, consacrée à percer au plus profond des glaces de l’Antarctique les secrets bien gardés du climat.


Ma critique de "La Glace et le Ciel": Présenté en clôture du Festival de Cannes, ce documentaire nous présente l'histoire de Claude Lorius, depuis son premier voyage en Antarctique en 1957 jusqu'à son combat d'aujourd'hui pour prévenir du réchauffement climatique.

la glace et le ciel

La volonté du film est donc de poursuivre un propos écolo assez appuyé grâce à des images d'archives qui retracent les différentes aventures du scientifique engagé. Si le début est un peu rébarbatif, la conquête et les explications sur les forages de plus en plus profond est assez intéressante. La réalisation mélange les vieilles images poussiéreuses (70%) avec de très belles photographies actuelles (30%). Les deux supports sont pertinents mais le montage alternatif reste médiocre. La musique est quant à elle de bonne facture.

la glace et le ciel2

On regrette parfois la mise en scène un peu ridicule du personnage de Claude Lorius âgé de 83 ans et une voix-off souvent étouffante. Le propos nous alarme sur la réalité des chiffres qui annonce un réchauffement trop soudain, mais n'argumente pas sur les dangers liés à cette augmentation. Le propos moralisateur n'est donc pas toujours très évocateur, contrairement au défi scientifique, raconté avec plus de passion.

Le style documentaire reste académique, accessible à tous, se contentant de raconter les faits. Le spectateur n'en n'apprend pas vraiment plus qu'il ne sait déjà (ni sur le réchauffement climatique, ni sur la vie en conditions extrêmes) mais reste quand même accroché à l'écran.

Un témoignage intéressant à travers le temps.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOCOO

Emotion:          OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour découvrir les conditions des missions en Antarctique à travers le temps

- pour le témoignage des vidéos d'archives

- pour l'histoire d'une aventure scientifique


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un message moralisateur
- une mise en scène parfois ridicule et auto-centré
- un style documentaire qui manque d'anecdotes scientifiques ou personnelles

Posté par Aline Cineglobe à 13:40 - Documentaire - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2015

Crimson Peak

19719960

Epouvante

67564366 Film américain

Note: 15/20 ♥♥♥

Date de sortie: 14 octobre 2015
Réalisateur:
Guillermo del Toro
Acteurs principaux:
Mia Wasikowska, Tom Hiddleston, Jessica Chastain
Durée:
1h59

Synopsis (Allociné) :
Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : "Prends garde à Crimson Peak". Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse "imagination", Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.


Ma critique de "Crimson Peak": Guillermo del Toro ne déçoit pas avec "Crimson Peak", un conte fantastique équilibré entre histoire dramatique et jeu d'épouvante. La mise en scène est exquise: des décors gothiques, des costumes d'époque, des fantômes vilains... Le récit dévoile une intrigue maîtrisée et ne cherche pas à aligner les effets de peur gratuits.

crimson peak

Le scénario reste académique: une jeune fille innocente, des prétendants amoureux, un manoir très glauque... L'histoire de fantôme reste secondaire, presque anecdotique, pour laisser évoluer les personnages principaux dans un drame conflictuel. Le trio de comédiens est bon : Mia Wasikowska, Tom Hiddleston, et surtout Jessica Chastain. On passe un bon moment de frisson en leur compagnie, et on se moque bien des incohérences du récit...

crimson peak2

Parfait pour Halloween !

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOOCO

Acteurs:   OOOCO

Peur:            OOOOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'univers visuel et d'ambiance
-
pour les enjeux dramatiques agrémentés de légers frissons
- pour les acteurs convaincants


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un scénario assez prévisible
- pas très effrayant en soi-même
- quelques scènes gores pour les plus sensibles

Posté par Aline Cineglobe à 11:17 - Horreur/ Epouvante - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2015

L'homme irrationnel

21041126_20130917181840774

Comédie dramatique

67564366Film américain

Note: 16,5/20

Date de sortie: 14 octobre 2015
Réalisateur: Woody Allen
Acteurs principaux: Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey
Durée: 1h35
Synopsis (Allociné) : Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Il a le sentiment que quoi qu’il ait entrepris - militantisme politique ou enseignement - n’a servi à rien.Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie.


Ma critique de "L'homme irrationnel": Le nouveau film de Woody Allen est délicieusement bien écrit, habile et réserve de bonnes surprises. La mise en scène reste fidèle au cinéaste, sans fioritures, centrée sur le discours des personnages, l'image jaunie et bercée par des airs jazzy. A voir pour son intrigue sombre et croustillante (à ne pas trop dévoiler avant de voir le film).

l'homme irrationel

L'histoire explore différents registres, entre romance, comédie, et drame existentiel. Même si la réalisation reste simple (avec peu d'action et de décors), le spectateur ne s'ennuie pas grâce au rythme imprévisible et le fait qu'il peut facilement s'identifier à la réaction des personnages.

Joaquin Phoenix s'empare du rôle principal, un professeur de philosophie à la déprime, qui va retrouver un certain sens à sa vie. Voilà matière à écrire des dialogues de qualité, truffés de pensées philosophiques et morales sur notre existence. Le film ne cherche pas à développer des émotions, mais plutôt des pistes de réflexion. Le tout sans prétention !

l'homme irrationnel2

Un Woody Allen de très bon cru !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OCOOO

 

Intéressant ? Oui

Divertissant ? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'intrigue bien construite
-
pour l'écriture sans prétention
-
pour des blablas pas trop ennuyeux

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- Joaquin Phoenix, un acteur que je n'aime pas trop
- pas un film à revoir des centaines de fois
- un film bavard, avec peu d'action et de sentiment: pas de larme, pas de rire...

Posté par Aline Cineglobe à 10:44 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]