Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

12 décembre 2016

Papa ou maman 2

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Comédie

67563699 Film français

Note: 13/20

Date de sortie: 7 decembre 2016
Réalisateur:
Martin Bourboulon
Acteurs principaux:
Laurent Lafitte, Marina Foïs
Durée:
1h26

Synopsis (Allociné) :
Deux ans ont passé. Après avoir raté leur séparation, les Leroy semblent parfaitement réussir leur divorce. Mais l'apparition de deux nouveaux amoureux dans la vie de Vincent et de Florence va mettre le feu aux poudres. Le match entre les ex-époux reprend


Ma critique de "Papa ou maman 2": Cette suite n'est toujours pas déplaisante sur la forme (le couple qui se fait des vacheries, des acteurs complices...) mais un peu décevante sur le potentiel comique :  on aurait aimé rire davantage !

On retrouve les inepties du couple tordu et dysfonctionnel des personnages de Vincent et Florence. Leur histoire et les gags sur la jalousie tourne légèrement en rond : séparés, les deux personnages habitent désormais chacun dans leur maison l'une en face de l'autre ! Ils doivent alors gérer l'arrivée de leur nouveau compagnon respectif. Les deux complices se jouent des tours et râlent sans cesse, souvent au détriment de l'éducation des enfants. On aime le naturel de certaines répliques sorties de la bouche de Laurent Lafitte. On aime l'ambiance sans prétention et cynique. Malgré tout, la caméra fait souvent mal aux yeux, le jeu des comédiens manque de nuance, et le scénario suit un schéma narratif vraiment simplet. La situation poussive de l'ensemble ne permet pas d'atteindre la boufée d'air frais espérée.

papa ou maman02

Une comédie trop enfermée dans le style qu'elle veut se donner...

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:        OOCOO

 

Intéressant? -

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le thème distrayant

- pour les répliques complices et spontanées

- pour connaître la suite du premier film


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- humour pas vraiment tordant
- des personnages sur le même ton
- scénario lourd

Posté par Aline Cineglobe à 22:24 - Comédie française - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2016

Les Animaux fantastiques

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Fantastique

67564366 67563973Film américain, britannique

Note: 15/20

Date de sortie: 16 novembre 2016
Réalisateur:
David Yates
Acteurs principaux:
Eddie Redmayne, Katherine Waterson
Durée:
2h13

Synopsis (Allociné) :
Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente.


Ma critique de "Les Animaux fantastiques": Un registre fantastique dérivé de l'univers d'Harry Potter, qui se déroule dans le New-York des années 20. Le contenu est divertissant et la technique bien maîtrisée. On suit l'arrivée en Amérique d'un passionné de créatures fantastiques, dans un monde où les sorciers se cachent des gens normaux et ont un code à respecter.

Le point fort du film est le casting sympathique : Eddie Redmayne incarne un personnage au sourire chaleureux et non forcé, tout comme sa camarade d'écran Katherine Waterson. Les personnages/acteurs secondaires apportent tout autant de fraîcheur, et un humour équilibré. Le seul bémol reste peut-être Colin Farrell, dans un rôle assez mitigé et plus caricatural...

On apprécie aussi l'histoire originale qui utilise la quête des animaux fantastiques, ouvrant une grande part à l'imagination et au rêve. On regrette cependant un manque de péripéties et d'aventures concentrées davantage sur les animaux en eux-même. En effet, ces derniers se retrouvent étrangement relégués au second plan, quand le récit dérive sur une intrigue beaucoup plus banal et sombre (le thème de l'enfant réprimé, les enjeux politiques...) qui reste dans le paysage fermé de New-York. Le scénario reste dans un contenu qui se veut assez mature, au risque de multiplier des pistes moins intéressantes et retombant comme des soufflés. On passe tout de même un bon moment de cinéma.

Une atmosphère générale réussie, grâce au casting et à l'ambiance mature.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le casting et les personnages

- pour les animaux fantastiques inventifs

- pour la magie et les décors du passé


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une intrigue pas assez centrée sur les animaux et les paysages
- l'histoire autour de "l'obscuriale" moins intéressante
- des scènes noires et sombres, moins d'émerveillement...

Posté par Aline Cineglobe à 23:10 - Science-Fiction/ Fantastique - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2016

Ma famille t'adore déjà

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Comédie

67563699 Film français

Note: 12,5/20

Date de sortie: 9 novembre 2016
Réalisateur:
Jérôme Commandeur, Alan Corno
Acteurs principaux:
Arthur Dupont, Déborah François, Thierry Lermitte
Durée:
1h24

Synopsis (Allociné) :
Julien, trentenaire bonne pâte et modeste, créateur d’applications pour smartphone, est fou d’amour pour Eva, journaliste dans la presse professionnelle. 
Après avoir accepté la demande en mariage de Julien, Eva est obligée de le présenter à ses parents qui résident sur l’île de Ré. Au cours d’un week-end de folles péripéties, Julien va faire exploser sa future belle-famille qui ne tenait que par des mensonges et des faux-semblants...


Ma critique de "Ma famille t'adore déjà": Une comédie française prévisible, qui malgré un casting sympathique (Thierry Lhermitte, Marie-Anne Chazel), déçoit par son humour et des dialogues forcés dans la caricature (celle de la famille bourgeoise forcément déjantée).

ma famille t'adore déjà

Thème de l'histoire: présentation du futur gendre à la belle-famille sur l'île de . Les péripéties sont simplettes, et c'est finalement l'apect comédie romantique représenté par le jeune couple trentenaire, qui donne un aspect attendrissant et frais à l'ensemble.

La galerie de personnages n'est en effet pas toujours très crédible, joue sur des cordes assez usées, et sans génie d'écriture. Il reste l'ambiance de la comédie familiale, pas déplaisante en soi-même, générant quelques sourires par-ci par-là.

Une comédie qui manque de subtilité.

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOCOO

Humour:        OOOOO

 

Intéressant? -

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le thème comédie

- pour les paysages de l'île de Ré

- pour les têtes d'affiche


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- l'humour pas très subtil
- des personnages qui ne fonctionnent pas trop ensemble
- un peu niais

Posté par Aline Cineglobe à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2016

L'Odyssée

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Biopic

67563699 Film français

Note: 13/20

Date de sortie: 12 octobre 2016
Réalisateur:
Jérôme Salle
Acteurs principaux:
Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou
Durée:
1h35

Synopsis (Allociné) :
Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude


Ma critique de "L'Odyssée": Jérôme Salle réalise un biopic sur le commandant Cousteau, qui tente avant tout de mettre en lumière l'homme, partagé entre passion et folie des grandeurs. On a un peu du mal à cerner le vrai et le moins vrai de la personnalité, avec un point de vue et des ellipses qui orientent le récit. En effet, il s'agit avant tout de décrire une relation père-fils difficile, ce qui laisse la grande aventure de côté. Le film n'est pas sans intérêt pour améliorer ses connaissances sur le monsieur au bonnet rouge, mais le montage manque malgré tout de dynamique, on regarde un peu sa montre... 

l'odyssée

Les points forts: de beaux paysages de l'Antarctique, une scène de requins qui tient en haleine. On aimerait presque en voir plus, car le scénario plonge d'une manière un peu évidente dans le drame intimiste et familial. Il est davantage question de voir évoluer son quotidien à travers sa famille (notamment les rapports avec sa femme), les médias (la réalisation de films), et ses pensées (avec son tournant écologique).

l'odyssée2

Lambert Wilson joue bien, mais on a du mal à se détacher de l'acteur pour voir en lui le commandant Cousteau. Le script nous vend un personnage controversé qui montre les émotions sans vraiment les créer. Pierre Niney et Audrey Tautou viennent ajouter leur nom au casting pour notre plaisir. Au final on ne regrette pas les images élégantes sur le grand écran, et l'histoire d'une famille pas comme les autres !

Un peu à l'écart de l"Odyssée " attendue...

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOCOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour mieux connaître le commandant Cousteau

- pour quelques (rares) scènes de nature scotchante

- pour le maquillage des acteurs


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un peu longuet
- un récit sélectif centré sur l'homme et moins sur les voyages
- les émotions restent à l'écart

Posté par Aline Cineglobe à 01:54 - Biopic - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2016

Moi, Daniel Blake

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Drame

6756397367563699 Film britannique, français, belge

Note: 13,5/20

Date de sortie: 26 octobre 2016
Réalisateur:
Ken Loach
Acteurs:
Dave Johns, Hayley Squires
Durée:
1h39

Synopsis (Allociné) :
Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider…


Ma critique de "Moi, Daniel Blake": Du haut de ses 80 ans, Ken Loach rempile pour un film au discours social, lui valant la dernière Palme d'Or au Festival de Cannes. Le script se concentre sur la situation difficile de deux personnages: un homme qui bataille avec l'administration pour toucher des aides suite à des problèmes cardiaques, et une mère célibataire qui tente de vivre comme elle peut. Le film dénonce d'un côté les aberrations de l'administration (manque de communication, dérives des formulaires, emprise d'internet), et de l'autre, la vie dans la pauvreté.

moi, daniel blake

L'intrigue repose uniquement sur les faits et gestes des personnages, une substance qui peut sembler pauvre. Cependant, grâce à une bonne direction des acteurs, le thème de l'injustice est fortement mise en valeur, avec un ressenti assez touchant pour le spectateur. Les situations inspirent une certaine compassion sans forcer le jeu du mélodrame : tout passe par une mise en scène très descriptive et épurée, comme un simple témoignage. On ne sait alors pas trop quoi penser de toutes ses intentions, car le film possède aussi un principal défaut : pointer les stéréotypes. Les issues deviennent prévisibles, le discours est parfois grossièrement dénonciateur, et sans réussir à élever le niveau d'intérêt plus qu'il ne l'ait déjà.

Un témoignage social intéressant mais sans plus...

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOCOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:         OOCOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour un film Palme d'Or

- pour la qualité du jeu d'acteur

- pour la sensibilité des thèmes abordés


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un sujet pas joyeux en soi qui tire l'émotion
- le manque d'intrigue
- le rythme étiré

Posté par Aline Cineglobe à 18:39 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2016

Doctor Strange

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Fantastique

67564366 Film américain

Note: 13/20

Date de sortie: 26 octobre 2016
Réalisateur:
Scott Derikson
Acteurs principaux:
Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Tilda Swinton
Durée:
1h55

Synopsis (Allociné) :
Doctor Strange suit l'histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d'un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utlisant un vaste éventail d'aptitudes métaphysiques et d'artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.


Ma critique de "Doctor Strange": Une nouvelle production Marvel, qui met en scène le personnage de Doctor Strange, un chirurgien ordinaire qui va devenir plus que cela suite à malencontreux accident. Le récit évolue dans un univers qui mélange le monde réel avec des forces plus mystiques, prétexte à offrir une cascade d'effets visuels et un humour d'arrière-plan.

doctor strange

L'ensemble tient la route grâce à l'intrigue assez étrange et pas trop vue, mais se sont surtout les comédiens qui apportent un certain charisme aux dialogues souvent fades: Benedict Cumberbatch garde son égo déconcertant, et Tilda Swinton joue un personnage énigmatique. Concrètement, le film nous plonge dans des mondes métaphysiques et des histoires de projections astrales qui n'ont malheureusement pas vraiment de sens. C'est un peu le fourbi scénaristique qui permet surtout de créer des images visuelles sympathiques : la ville qui se transforme en rouage, des architectures qui se déforment, une 3D bien utilisée par ailleurs...

doctor strange2

Le formatage Marvel est un peu lassant, mais arrive à se détacher des autres films de super-héros. Le travail sur les effets spéciaux est conséquent, mais dans une ambiance très numérique.

Un univers riche qui sonne un peu creux.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOCO

Humour:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour les acteurs

- pour le
s décors visuels à la Christopher Nolan
- pour l'ambiance mystique et visuelle


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un scénario pas très approfondi
- un peu trop façonné "Marvel"
- des images très numériques

Posté par Aline Cineglobe à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2016

Bridget Jones Baby

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Comédie

675639736756436667563699 Film britannique, américain, français

Note: 14/20

Date de sortie: 5 octobre 2016
Réalisateur:
Sharon Maguire
Acteurs principaux:
Renée Zellweger, Colin Firth, Patrick Dempsey
Durée:
2h07
3
Synopsis (Allociné) :
Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ???


Ma critique de "Bridget Jones Baby": Retour sur grand écran d'un personnage mythique de la comédie romantique. On ne boude pas son plaisir. Si l'histoire est un peu longue à se mettre en place, les gags semblent s'améliorer dans la durée, après un temps d'adaptation. Dans ce troisième volet, notre héroïne a passé la quarantaine et se retrouve enceinte d'une manière assez impromptue... :D Un récit qui se renouvelle plutôt bien.

bridget jones baby

Le scénario a le bon goût d'éviter l'humour sur les clichés de la grossesse et se concentre plutôt sur la situation délicate dans laquelle se retrouve Bridget Jones vis-à-vis du père de l'enfant.

La réalisation reste fidèle à l'esprit du premier film, avec des situations potaches et romantiques qui exagèrent certains traits ! Comme ce personnage joué par Patrick Dempsey sorti tout droit d'un conte de fée, ou de certains quiproquos/scènes improbables qui n'arriveraient jamais dans la réalité !

bridget jones baby2

Un moment de distraction toujours sympa !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOCOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour quelques gags et répliques qui donnent le sourire

- pour Emma Thompson en gynéco mordante

- pour le mélange comédie/romance qui marche toujours bien


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- il manque Hugh Grant au générique
- l'humour américain
- un film de fille ?

Posté par Aline Cineglobe à 18:50 - Comédie américaine/ étrangère - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Fantastique moins10

67564366 Film américain

Note: 15/20

Date de sortie: 5 octobre 2016
Réalisateur:
Tim Burton
Acteurs principaux:
Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L.Jackson
Durée:
2h07

Synopsis (Allociné) :
À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis.


Ma critique de "Miss Peregrine et les enfants particuliers": On se laisse gentiment entraîner par l'univers enchanté de ce nouveau long métrage du célèbre Tim Burton. Le point fort est son histoire toujours très imaginative. C'est un conte fantastique qui mélange les réalités avec succès, peuplés par des personnages contrastés (dont la plupart sont des enfants). Le tout est servi par des décors de cinéma dépaysants, même si visuellement, le numérique est utilisé de manière assez mécanique.

miss peregrine

Eva Green incarne Miss Peregrine avec son charisme fidèle. Le scénario tient la route et n'est pas encore trop niais (malgré l'apparence enfantine), fidèle aux thèmes du réalisateur et d'un récit assez noir. Malgré tout, ce n'est pas une magie qui donne lieu à beaucoup d'émotion... Malgré le temps qui passe relativement bien, il manque des ingrédients pour atteindre le niveau supérieur de l'originalité.

miss peregrine2

Une imagination divertissante, faute d'être renversante.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOCOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour l'aspect imaginatif

- pour le
s décors fantastiques
- pour le look délirant de Samuel L. Jackson


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des monstres qui peuvent faire peur aux plus jeunes
- des effets un peu trop numériques et aseptisés  par moment
- un film assez long sur la durée

Posté par Aline Cineglobe à 12:14 - Science-Fiction/ Fantastique - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2016

Juste la fin du monde

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Drame

67563699  Film français, canadien

Note: 11/20

Date de sortie: 21septembre 2016
Réalisateur:
Xavier Dolan
Acteurs principaux:
Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux
Durée:
1h35

Synopsis (Allociné) :
Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude


Ma critique de "Juste la fin du monde": Xavier Dolan décrit un chaos familial qui laisse perplexe, pour un résultat plutôt original mais trop hermétique à mon goût ! L'histoire est annoncée dès le début : un homme revient auprès de sa famille suite à douze ans de séparation pour annoncer une nouvelle radicale. Le repas de famille semble mal parti... Les dés sont joués, et on ne sait pas trop sur quelle face ils vont retomber.

juste la fin du monde

Tout d'abord, on a du mal à cerner les personnages, chacun avec un caractère moyennement crédible voire désagréable. Vincent Cassel n'est bon qu'à brailler des insultes, Marion Cotillard joue une timorée on-ne-sait-pas, Léa Seydoux n'est toujours pas intéressante. Nathalie Baye est l'actrice qui semble le mieux s'emparer de son personnage, celui pour lequel on ressent davantage de compassion et de fantaisie réunies.

juste la fin du monde2

La bande-son hétéroclite modernise la mise en scène avec une dynamique sympa. Le reste semble beaucoup plus surfabriqué, comme ces enchaînements de gros plans qui se succèdent pour ne rien dire. L'émotion ne circule pas. Les dialogues sont sans profondeur. Un numéro hystérique peu compréhensif sur le fond.

Plutôt contre.

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour son Grand Prix au Festival de Cannes

- pour le thème du repas de famille tourmenté

- pour la bande-son équilibrée


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- la mauvaise direction des acteurs
- l'ambiance du non-sens
- les émotions qui ne passent pas vraiment

Posté par Aline Cineglobe à 21:54 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une vie entre deux Océans

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Drame

67564366 Film américain

Note: 16/20

Date de sortie: 5 octobre 2016
Réalisateur:
Derek Cianfrance
Acteurs principaux:
Michael Fassbender, Alicia Vikander, Rachel Weisz
Durée:
2h13

Synopsis (Allociné) :
Quelques années après la Première Guerre mondiale en Australie. Tom Sherbourne, ancien combattant encore traumatisé par le conflit, vit en reclus avec sa femme Isabel, sur la petite île inhabitée de Janus Rock dont il est le gardien du phare. Mais leur bonheur se ternit peu à peu : Isabel ne peut avoir d’enfant… Un jour, un canot s’échoue sur le rivage avec à son bord le cadavre d’un homme et un bébé bien vivant. Est-ce la promesse pour Tom et Isabel de fonder enfin une famille ?


Ma critique de "Une vie entre deux Océans": Adapté d'un best-seller, le film s'intéresse à la vie recluse d'un gardien de phare, ancien combattant de la guerre. Après avoir retrouvé goût à la vie grâce à l'amour, les personnages se retrouvent confrontés à des situations et des décisions bien difficiles. La réalisation tombe dans un style très académique, celle de la romance et du déchirement, avec plusieurs grands chapitres.

Un mélodrame cinématographique dans tous ses états, bercé par le son des violons et les images-paysages. Le rythme de l'histoire est lent mais constructif car il n'est pas synonyme d'ennui. Il permet au contraire de poser chaque pierre du récit et de donner naissance aux grands sentiments.

une vie entre deux océans

Les comédiens arrivent à toucher le spectateur grâce à l'authenticité des émotions. Alicia Vidanker se révèle à sa place et forme un couple assorti avec Michael Fassbender. Rachel Weisz est plus en retenue, mais tout aussi poignante.

On pourrait reprocher à ce film un scénario un peu "trop parfait" qui tirent des ficelles parfois lourdes dans le déroulement des évènements. De même, le ton moralisateur abordent des thèmes déjà vus et pas très innovant dans l'absolu : le manque d'enfant ou encore la culpabilité...  Heureusement, la nature de cette fresque larmoyante ne tombe pas dans le ridicule, grâce à une mise en scène tout simplement maîtrisée et s'ouvre sur une réflexion morale intemporelle.

une vie entre deux océans2

Ne pas oubliez les mouchoirs !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:         OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour la dimension romanesque

- pour le
bon choix des acteurs
- pour les émotions en valeur


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un sujet mélodramatique qui peut rebuter...
- un scénario écrit dans les longueurs
- la morale périmée sur la rédemption, le pardon, etc...

Posté par Aline Cineglobe à 21:44 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]