Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

18 novembre 2015

Nous trois ou rien

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie dramatique

67563699 Film français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 4 novembre 2015
Réalisateur:
Kheiron
Acteurs principaux:
Kheiron, Leïla Bekthi, Gérard Darmon
Durée:
1h42

Synopsis (Allociné) :
D’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.


Ma critique de "Nous trois ou rien": L'humoriste Kheiron passe à la réalisation et décide de raconter le parcours atypique de ses parents : de la révolution en Iran à leur intégration en France. Le résultat est très personnel, avec un point de vue empli de tendresse et de fierté. Un excès de bonnes intentions scolaires qui nuit au ressenti final.

nous trois ou rien

Le film joue sur plusieurs registres, de la chronique familiale à la satire politique. Mais pour se donner un style "dans le coup", Kheiron alterne quelques boutades humoristiques avec des scènes plus émotives. Attention, à trop vouloir être bien pensant, le film semble parfois brouillon et ne raconte plus grand chose. On retient surtout le message optimiste, l'humanité des personnages, la justesse des comédiens, et le discours social.

La mise en scène n'est pas mauvaise, avec une bonne restitution des décors et des paysages. Cependant, on peut noter quelques facilités, comme le fait d'utiliser le français en langue unique, ou de ne pas faire viellir les personnages.

nous trois ou rien2

Le ton se veut léger mais parfois hésitant : les émotions n'arrivent jamais à dépasser le stade du simple film "gentil et touchant". La réalité historique est racontée de manière superficielle, où le dictateur est réduit à un personnage de bande-dessiné. Les pointes d'humour sont vues dans la bande-annonce, et on ne dépasse pas vraiment le stade du sourire... La manière de présenter la banlieue parisienne et les blagues qui en découlent, c'est un peu lourd et surtout du archi-vu dans toutes les comédies françaises (le stéréotype de la mama algérienne, les racailles au QI d'une huître, ...). Bref, il y a parfois des longueurs dans le script.

Un film sympathique, mais pas le film de l'année...

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le sujet touchant

- pour le ton léger et pas oppressant

- pour la voix joyeuse de Kheiron


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- la morale utopique qui se regarde un peu trop le nombril
- une intrigue à vide en deuxième partie
- des sujets abordés en surface

Posté par Aline Cineglobe à 11:34 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2015

The lobster

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie dramatique, SF moins10

6756397367563699 Film grec, britannique, irlandais, français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 28 octobre 2015
Réalisateur:
Yorgos Lanthimos
Acteurs principaux:
Colin Farrell, Rachel Weisz
Durée:
1h58

Synopsis (Allociné) :
Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires.


Ma critique de "The Lobster": Vous cherchez l'étrangeté du cinéma 2015 ? Vous ne serez pas déçu par "The Lobster", à classer dans le registre de l'absurde. Il suffit de lire le synopsis pour se convaincre d'un scénario très fantaisiste : dans un futur proche les célibataires ont 45 jours pour trouver l'âme soeur sous peine d'être transformés en animal ! Avec une mise en scène petit budget et intimiste, un rythme d'art et d'essai, le ton est donné.

the lobster

Le film semble être à lui-même une longue figure de style, une allégorie qui cherche à dénoncer les "idéaux" en terme d'amour, de société et de liberté. Je ne suis pas une fervente de l'absurde, mais ici quelques pointes d'humour noir permettent de ne pas s'ennuyer. On prend un malin plaisir à découvrir des personnages timbrés, des dialogues surréalistes et des comportements excessifs. L'histoire a le mérite d'avancer et de balader le spectateur de surprise en surprise, avec des images choquantes, délirantes sans restriction.

the lobster2

On notera cependant un montage qui fait place aux longueurs et une mise en scène qui fait un peu amateurisme. Le décor du film se contraint à un univers très clos qui cherche davantage l'idée que la crédibilité. Malheureusement, sorti du contexte étrange, le plat du scénario se fait légèrement ressentir. On a parfois du mal à donner un sens légitime ou de la pertinence à l'absurdité des situations : les idées satiriques du cinéaste transparaissent avec amusement (ou dégoût) mais jamais avec un grand intérêt intellectuel.

Côté interprétation, on retrouve un Colin Farrell égal à lui-même, la moustache en plus. On apprécie la voix suave de Rachel Weisz en narratrice.

Le genre absurde, dont on se sait pas trop quoi penser.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:         OOCOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour les adeptes du surréalisme

- pour un sujet déroutant qui fera rire jaune

- pour l'audace des situations


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un film très très particulier
- une style bancal, avec des longueurs
- on peut vite lâcher prise

Posté par Aline Cineglobe à 14:50 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2015

L'homme irrationnel

21041126_20130917181840774

Comédie dramatique

67564366Film américain

Note: 16,5/20

Date de sortie: 14 octobre 2015
Réalisateur: Woody Allen
Acteurs principaux: Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey
Durée: 1h35
Synopsis (Allociné) : Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Il a le sentiment que quoi qu’il ait entrepris - militantisme politique ou enseignement - n’a servi à rien.Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie.


Ma critique de "L'homme irrationnel": Le nouveau film de Woody Allen est délicieusement bien écrit, habile et réserve de bonnes surprises. La mise en scène reste fidèle au cinéaste, sans fioritures, centrée sur le discours des personnages, l'image jaunie et bercée par des airs jazzy. A voir pour son intrigue sombre et croustillante (à ne pas trop dévoiler avant de voir le film).

l'homme irrationel

L'histoire explore différents registres, entre romance, comédie, et drame existentiel. Même si la réalisation reste simple (avec peu d'action et de décors), le spectateur ne s'ennuie pas grâce au rythme imprévisible et le fait qu'il peut facilement s'identifier à la réaction des personnages.

Joaquin Phoenix s'empare du rôle principal, un professeur de philosophie à la déprime, qui va retrouver un certain sens à sa vie. Voilà matière à écrire des dialogues de qualité, truffés de pensées philosophiques et morales sur notre existence. Le film ne cherche pas à développer des émotions, mais plutôt des pistes de réflexion. Le tout sans prétention !

l'homme irrationnel2

Un Woody Allen de très bon cru !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OCOOO

 

Intéressant ? Oui

Divertissant ? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'intrigue bien construite
-
pour l'écriture sans prétention
-
pour des blablas pas trop ennuyeux

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- Joaquin Phoenix, un acteur que je n'aime pas trop
- pas un film à revoir des centaines de fois
- un film bavard, avec peu d'action et de sentiment: pas de larme, pas de rire...

Posté par Aline Cineglobe à 10:44 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2015

Big Eyes

19719960

Comédie dramatique

67564366 Film américain, canadien

Note: 14,5/20

Date de sortie: 18 mars 2015
Réalisateur:
Tim Burton
Acteurs principaux:
Amy Adams, Christoph Waltz, Danny Huston
Durée:
1h59

Synopsis (Allociné) :
BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.


Ma critique de "Big Eyes": Cette histoire vraie n'est pas très connue et ouvre sur un choix de sujet original pour ce nouveau Tim Burton: la grande imposture commise par le peintre Walter Keane. Le point de vue autour de l'émancipation de sa femme devient en fait le propos intéressant de cette oeuvre intime.

big eyes

Les scènes s'enchaînent bien avec des personnages qui ne sont pas trop dans la caricature, et qui entre dans le questionnement très pertinent sur l'équilibre formé par un couple : travail, argent, enfant, à quel prix ?

L'identité visuelle du film est par ailleurs très sympa, sans pour autant tomber dans une folle fantaisie, avec un regard sans jugement.

Une histoire d'escroquerie plaisante à regarder!

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Action:          OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'histoire originale
-
pour l'ambiance divertissante
- pour les questions pertinentes sur l'identité et le couple


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- fidèle à la BA, plus trop de surprise...
- pas très ressemblant à du Tim Burton
- Amy Adams...

Posté par Aline Cineglobe à 10:37 - Comédie dramatique - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 février 2015

Les Nouveaux Sauvages

21032768_20130828161559985

Comédie dramatique

images Film argentin, espagnol

Note: 17,5/20 ♥♥♥♥

Date de sortie: 14 janvier 2015
Réalisateur:
Damian Szifron
Acteurs principaux:
Ricardo Darin, Oscar Martinez
Durée:
2h02

Synopsis (Allociné) :
L'inégalité, l'injustice et l'exigence auxquelles nous expose le monde où l'on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux.


Ma critique de "Les Nouveaux sauvages": Ce film argentin réunit plusieurs courts métrages, avec un humour noir très subtil qui souligne certaines bêtises du monde dans lequel nous vivons. Le thème de la vengeance est au rendez-vous.

nouveaux sauvages

C'est bien joué, les histoires sont variées et bien construites. L'équilibre est trouvé: les réactions humaines sont à la fois exagérées mais tellement vraies ! C'est rare de se sentir autant impliqué dans les actions des personnages.

Vraiment très sympa. On en redemande !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:        OOCOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour les personnages "normaux" qui pètent les plombs
-
pour les histoires qui nous vont de surprise en surprise
-
pour le ton du film, on ne sait jamais s'il faut rire...

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une intrigue qu'il ne faut pas trop connaître à l'avance
- un humour troisième degré auquel il faut accrocher
- ça donne aussi envie de péter un câble

Posté par Aline Cineglobe à 21:30 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2014

Les yeux jaunes des crocodiles

21032768_20130828161559985

Comédie dramatique

drap_francais Film français

Note: 12,5/20 ♥♥

Date de sortie: 9 avril 2014
Réalisateur:
Cécile Telerman
Acteurs principaux:
Julie Depardieu, Emmanuelle Béart
Durée:
2h02

Synopsis (Allociné) :
Deux sœurs que tout oppose. Joséphine, historienne spécialisée dans le XIIème siècle, confrontée aux difficultés de la vie, et Iris, outrageusement belle, menant une vie de parisienne aisée et futile. Un soir, lors d’un dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée par son mari et couverte de dettes, d’écrire ce roman qu’Iris signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer à jamais leur relation et transformer radicalement leurs vies.


Ma critique de "Les yeux jaunes des crocodiles": Il s'agit de l'adaptation du best-seller de Katherine Pancol qui met en lumière un scénario construit autour d'une relation entre deux soeurs. Le synopsis de départ met l'eau à la bouche (la première soeur persuade l'autre d'écrire un roman à sa place), mais c'est le genre d'histoire qui développe peu de suspense dans la tournure des évènements et l'évolution des personnages. La mise en scène se contente d'un faux-rythme stagnant.

les yeux jaunes des crocodiles 2

Il y a la gentille riche soeur, la méchante pauvre soeur. Porté à l'écran, les clichés sont assez vite présent. Si l'interprétation de Julie Depardieu et d'Emmanuelle Béart donne une belle épaisseur aux personnages, elle n'apporte cependant aucune surprise. Les actrices se retrouvent piégé dans un rôle très consensuel. De plus, les rôles secondaires apparaissent de manière tout aussi artificielle : Patrick Bruel plutôt mauvais, et les enfants surjoués.

L'histoire aborde des sujets qui vont parler aux femmes, en montrant les différents enjeux et portraits de la femme d'aujourd'hui: élever ses enfants, s'épanouir dans son travail, dans son couple, garder les liens avec sa famille... Les thèmes abordés permettent à ce film d'être une comédie dramatique dans les règles de l'art.

les yeux jaunes des crocodiles

 Pour ceux qui aiment le réalisme de conte de fée.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour les thèmes féminins
-
pour les personnages contrastés
-
pour la psychologie sans excès

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une intrigue rendue lisse à l'écran
- une mise en scène quelconque
- se laisse vite oublié...

Posté par Aline Cineglobe à 20:54 - Comédie dramatique - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 avril 2014

De toutes nos forces

21032768_20130828161559985

Comédie dramatique

drap_francais Film français

Note: 15/20 ♥♥♥

Date de sortie: 26 mars 2014
Réalisateur:
Nils Tavernier
Acteurs principaux:
Jacques Gamblin, Alexandra Lamy, Fabien Héraud
Durée:
1h30

Synopsis (Allociné) :
Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables. Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir avec lui au triathlon « Ironman » de Nice: une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d’eux, c’est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d’aller au bout de cet incroyable exploit.


Ma critique de "De toutes nos forces": L'histoire raconte comment un père et son fils handicapé vont renouer des liens en participant à une épreuve sportive de haut niveau. Le cahier des charges est rempli, avec une belle émotion sans lourdeur, notamment grâce à des dialogues sans pathos et surtout grâce au talent des acteurs. "De toutes nos forces" n'est pas tombé dans le piège d'un couscous mielleux, même si le sujet reste ce qu'il est, avec des enjeux forcément attendus.

Alexandra Lamy dans le registre dramatique s'en sort très bien, Jacques Gamblin fait preuve d'un grand naturel. Les personnages respirent l'authenticité et c'est tant mieux.

de toutes nos forces

Bien interprété.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour les dialogues qui sonnent justes
-
pour le message optimiste
-
pour l'histoire touchante

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- le sujet un peu limité en intrigue
- le support télé pourrait suffire
- un développement assez convenu

Posté par Aline Cineglobe à 22:28 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2014

La crème de la crème

21032768_20130828161559985

Comédie dramatique moins10

drap_francais Film français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 2 avril 2014
Réalisateur:
Kim Chapiron
Acteurs principaux:
Thomas Blumenthal, Alice Isaaz, Jean-Baptiste Lafarge
Durée:
1h30

Synopsis (Allociné) :
Dan, Kelliah et Louis sont trois étudiants d'une des meilleures écoles de commerce de France. Ils sont formés pour devenir l’élite de demain et sont bien décidés à passer rapidement de la théorie à la pratique.
Alors que les lois du marché semblent s’appliquer jusqu’aux relations entre garçons et filles, ils vont transformer leur campus en lieu d’étude et d’expérimentation.
La crème de la crème de la jeunesse française s'amuse et profite pleinement de ses privilèges : tout se vend car tout s’achète… mais dans quelle limite ?


Ma critique de "La Crème de la crème": Kim Chapiron nous plonge dans le milieu élitiste des hautes écoles de commerce, et s'amourache d'un scénario provocateur : comment une poignée d'étudiants va créer un réseau de prostitution déguisé en observant les relations homme/femme et en y appliquant le modèle des marchés. Ambiance de campus, de jeunesse dorée et de soirées festives, le film renvoie une image assez détestable du milieu mais surtout trop racoleuse pour ne pas peser sur la crédibilité de l'ensemble.

la crème de la crème

En terme d'efficacité, la mise en scène est assez soignée, le montage limpide pour ne pas s'ennuyer. Le sujet original permet d'en faire un film qui se démarque franchement des autres. Le rythme est solide, baigné dans un univers musical ambiant.

En terme de point de vue et d'analyse du propos, les choix sont souvent réducteurs. Kim Chapiron n'hésite pas à employer des raccourcis qui peuvent questionner : les étudiants sont soit des cons superficiels, soit des intellos boutonneux, ou encore n'importe quelle fille de bas rang social est prête à se prostituer. L'emploi des facilités est cependant balayé par une écriture des dialogues globalement percutante. En effet, faute d'un scénario plus crédible et mieux abouti, la mise en scène a le mérite de sonner plutôt vrai.

la crème de la crème 2

La dynamique du film tient notamment dans le charisme assez évident des acteurs (Alice Isaaz, Jean-Baptiste Lafarge), qu'on aime ou pas d'ailleurs. Les comédiens sont tous plus ou moins inconnus et renouvellent les têtes du cinéma français.

A prendre comme une fiction aguichante et pas bien plus.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:        OOOOO

 

Intéressant? -

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour une mise en scène qui ne fait pas trop tarte
-
pour des comédiens peu vus
-
pour le sujet percutant

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un point de vue parfois irritant et peu abouti
- l'ambiance puante qui déteint sur les intentions
- un scénario qui tient moyennement

Posté par Aline Cineglobe à 23:40 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2014

Un été à Osage County

21041126_20130917181840774

Comédie dramatique

67564366Film américain

Note: 14,5/20 ♥♥

Date de sortie: 26 février 2014
Réalisateur:
John Wells
Acteurs principaux:
Meryl Streep, Julia Roberts, Ewan McGregor
Durée:
1h57

Synopsis (Allociné) :
En famille, on se soutient. En famille, on se déchire... Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancœurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface…


Ma critique de "Un été à Osage County": Il s'agit d'un drame familial à classer dans la catégorie "repas et retrouvailles qui virent à la catastrophe". La recette théâtrale n'est pas nouvelle (pas étonnant de voir qu'il s'agit bien de l'adaptation d'une pièce de théâtre): des dialogues acerbes, des personnages délurés, des secrets de famille, des vieilles rancoeurs... Le tout dans une unité de lieu et de temps assez restreinte. Alors en quoi le film peut-il prétendre à une note au delà de la moyenne ?

un été à osage city

"Un été à Osage County" fait rentrer le spectateur dans l'intimité des personnages d'une manière plutôt percutante et créer un climat qui fait son effet grâce à la manière de travailler les éclairages, le poids des mots, une ironie noire, mais aussi le décor discret des plaines de l'Oklahoma... C'est une atmosphère qui a le mérite d'être assez singulière au film.

Meryl Streep (repartie bredouille aux Oscars) trouve un rôle de composition au centre de toutes les attentions dans la peau d'une mère odieuse, cancéreuse et shootée aux médocs. Pour l'accompagner, le film dispose d'un casting de choix (Julia Roberts, Ewan McGregor) appuyés par des seconds rôles plutôt solides (Julianne Nicholson, Chris Cooper).

un été à osage city 2

Le point positif du film, c'est qu'il y a suffisamment de disputes et de révélations pour nous tenir en haleine et ne pas s'enliser dans un rythme interminable. Le poids de l'atmosphère lourde peut se transformer en scènes touchantes tout comme en répliques amusantes. Mais attention, cet aspect va parfois à l'encontre de la simplicité du film et de la qualité des propos: le script a tendance à surenchérir dans les thèmes caricaturaux (alcool, maladie, inceste, divorce...), certaines scènes sont un peu inutiles et pas toujours très fines. Il y a même une forme de banalité sur le fond un peu dérangeante.

Le cinéaste impose cependant une distance raisonnable afin de ne pas trop s'attacher aux personnages et rester dans un propos assez brut de décoffrage. Point de niaiserie ici, juste le cruel sort de la vie.

Pour les amateurs des règlements de comptes familiaux.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Action:        OOCOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour les combats de coqs entre Meryl Streep et Julia Roberts
-
pour Julia Roberts sans le forfait maquillage/coiffeur
-
pour la noirceur gratuite et détendue

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des personnages qui en font "beaucoup", un aspect "numéro d'acteur"
- un rythme bavard qui peut ennuyer
- des points de vue extrêmes à la limite de l'agacement

Posté par Aline Cineglobe à 01:01 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2014

Le Loup de Wall Street

21041126_20130917181840774

Comédie dramatique

67564366Film américain

Note: 17,5/20 ♥♥♥♥

Date de sortie: 25 décembre 2013
Réalisateur:
Martin Scorsese
Acteurs principaux:
Leonardo DiCaprio, Jonah Hill
Durée:
2h59

Synopsis (Allociné) :
L’argent. Le pouvoir. Les femmes. La drogue. Les tentations étaient là, à portée de main, et les autorités n’avaient aucune prise. Aux yeux de Jordan et de sa meute, la modestie était devenue complètement inutile. Trop n’était jamais assez…


Ma critique de "Le Loup de Wall Street": Le nouveau Scorcesse a un effet décapant avec des situations qui frôlent autant le comique que la désolation. L'histoire retrace le parcours de Jordan Belfort, un trader qui devient de plus en plus riche, de plus en plus malfrat, toujours à la recherche du plaisir. Une histoire de débauche qui utilise la vulgarité davantage comme une arme à rire qu'autre chose. Un second degré qu'il faut donc apprécier au risque de trouver l'ensemble malsain.

le loup de wall street

Pas besoin d'y comprendre beaucoup au monde de la finance, avec une mise en scène aussi délirante que son héros. Les trois heures de film sont plutôt bien tenues, grâce à des acteurs irréprochables: Leonardo DiCaprio dans le rôle d'un gros pourri qu'on arrive pas à détester... La provocation sert ici le divertissement, on en demande pas plus, avec des dialogues pas toujours très respectueux d'autrui^^. Il n'y a que le cinéma qui peut nous vendre ça. Et puis le regard derrière tout ça livre quand même un message interrogateur sur le monde dans lequel on vit.

le loup de wall street 2

La réalisation étonne aussi à plusieurs reprises par ses gros moyens de production, on pense notamment à la séquence du yacht dans la tempête.

Drogue, sexe et argent, youhou. Attention à l'overdose.

 

Réalisation:    OOOOC

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:    OOOOO

Humour:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour le sujet endiablé des traders sans scrupules
-
pour le second degré
-
pour la prestation des acteurs: de Leonardo DiCaprio à Matthew McConaughey

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- grossier et pas moral
- encore un film qui dure 3 heures... à l'aspect répétitif
- 522 fuck dans le film, c'est trop...^^

Posté par Aline Cineglobe à 17:47 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]