Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

05 février 2017

Demain, tout commence

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Comédie dramatique

67563699 Film français

Note: 15/20

Date de sortie: 7 décembre 2016
Réalisateur:
Hugo Gélin, Clémence Poésy, Gloria Colston
Acteurs :
Omar Sy
Durée:
1h58

Synopsis (Allociné) : 
Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie… 


Ma critique de "Demain, tout commence": Voici l'histoire d'un homme devenu père de famille malgré lui, qui doit prendre ses responsabilités, en se construisant une nouvelle vie du jour au lendemain. Cette comédie dramatique n'est pas aussi formatée qu'on pouvait le craindre, et la bande-annonce ne raconte même pas tout.

Grâce un scénario à la fois tendre et cruel, le réalisateur Hugo Gélin arrive à imposer des émotions. Le contexte original du récit et une mise en scène à moyens, permettent aussi quelques fantaisies pour ne pas endormir le spectateur, comme la découverte du métier de cascadeur, ou le tournage à Londres. La bonne facture du film tient surtout dans le bon jeu des acteurs et des personnages sentimentaux. La complicité entre l'enfant et Omar Sy est bien dirigée, et le ton sur la réserve de Clémence Poésy est juste. Attention sur le papier, le scénario peut en faire trop, et pourtant, les bons sentiments passent assez bien.

Pour !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:   OOOCO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour les émotions en crescendo

- pour la chambre de Gloria

- pour l'histoire familiale et des acteurs à leur place


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- le scénario mélo légèrement "exagéré"
- pas trop d'humour
- la longueur du film

Posté par Aline Cineglobe à 14:54 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2017

Primaire

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Comédie dramatique

67563699 Film français

Note: 13/20

Date de sortie: 4 janvier 2017
Réalisateur:
Hélène Angel
Acteurs :
Sara Forestier, Vincent Elbaz
Durée:
1h45

Synopsis (Allociné) : 
Florence est une professeure des écoles dévouée à ses élèves. Quand elle rencontre le petit Sacha, un enfant en difficulté, elle va tout faire pour le sauver, quitte à délaisser sa vie de mère, de femme et même remettre en cause sa vocation. Florence va réaliser peu à peu qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre... !


Ma critique de "Primaire": Les fans de l'actrice Sara Forestier seront ravis de la retrouver en institutrice dévouée dans ce film simple et social. Un portrait attachant sur l'école primaire et l'éducation, qui met le doigt sur les dysfonctionnements d'aujourd'hui.

La mise en scène est vraiment minimaliste et quelconque, avec des plans enfermés à l'intérieur de l'école. Sensibilité et justesse des paroles arrivent à nous plonger au coeur d'une classe de CM2 et de la vie des professeurs, un vrai thème d'inspiration. On ressent cependant la difficulté à développer un portrait aux enjeux cinématographiques autour de ce métier pourtant essentiel : la vie privée de l'héroïne reste très anecdotique.

primaire

Sympa sans plus.

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOCOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour une vision de l'école de l'intérieur et le quotidien réaliste

- pour le point de vue tendre et l'émotion finale

- pour Sara Forestier en rôle principal


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- le message généreux un peu étouffant
- un gran écran pas bien nécessaire...
- la dynamique de l'ordinaire pas très divertissante

Posté par Aline Cineglobe à 14:53 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2016

La Nouvelle vie de Paul Sneijder

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219

Comédie dramatique

67563699 Film français, canadien

Note: 15/20

Date de sortie: 17 février 2016
Réalisateur:
Thomas Vincent
Acteurs principaux:
Thierry Lhermitte, Géraldine Pailhas, Pierre Curzi
Durée:
1h31

Synopsis (Allociné) :
Suite à un drame, Paul Sneijder ouvre les yeux sur la réalité de sa vie de « cadre supérieur » à Montréal : son travail ne l’intéresse plus, sa femme l’agace et le trompe, ses deux fils le méprisent…
Comment continuer à vivre dans ces conditions ? En commençant par changer de métier : promeneur de chiens par exemple !


Ma critique de "La Nouvelle vie de Paul Sneijder": On s'attendait à une pseudo comédie familiale avec Thierry Lhermitte et des gros toutous tout doux... Erreur ! Le personnage principal est touché par un mystérieux drame qui se dévoile au fur et à mesure et qui teinte sensiblement l'aura du récit. On s'immerge dès lors dans une mise en scène humble et touchante, sans frou-frou. Plutôt une bonne surprise.

la nouvelle de paul sneijder2

Le contexte de l'histoire qui se situe au Canada dépayse déjà agréablement cet air de fable sans morale. Les acteurs à contre-emploi jouent vrais, et l'écriture des dialogues est plutôt subtile pour la gamme. On ne peut pas exclure l'ambiance parfois téléfilm qui se cache derrière ce morceau de vie romancée, mais on ne boude pas son plaisir (sauf si on été venu pour rire...)

Quelques intrigues s'étirent en longueur, mais le mélange des tons (ironie et drame) a son charme .

la nouvelle vie de paul sneijder

Une histoire touchante dans son genre et pas trop attendue.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOCOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le scénario bien construit et pas trop lourd

- pour la tendresse des personnages

- pour Thierry Lhermitte à contre-emploi


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- les chiens sont des personnages tertiaires
- l'ambiance assez dépressive
- on reste dans un format "gentillet"

Posté par Aline Cineglobe à 11:16 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2016

Joy

19719960

Comédie dramatique

67564366 Film américain

Note: 13,5/20 ♥♥♥

Date de sortie: 30 décembre 2015
Réalisateur:
David O.Russell
Acteurs principaux:
Jennifer Lawrence
Durée:
2h04

Synopsis (Allociné) :
Inspiré d'une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d'une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.


Ma critique de "Joy": Le film nous plonge dans l'esthétique des années 80, à travers le parcours de Joy (Jennifer Lawrence), une jeune femme qui doit gérer les soucis quotidiens de sa famille. Soutenue par sa grand-mère, elle se lance avec l'appui de ses proches, dans la commercialisation d'une de ses inventions. Le parcours vers la réussite est hélas semé d'embuches...

joy

Le réalisateur David O.Russell s'empare d'un sujet original et plutôt intéressant, mais n'arrive pas à dépasser le fait divers anecdotique. La matière à faire un film reste pauvre... En effet, le thème de la famille dysfonctionelle est redondant et sans grande surprise. Si la recette est efficace malgré tout, le discours demeure souvent simplifié, avec des héros très sympathiques (comme le casting) mais parfois lourd dans le stéréotype (la mère ou le personnage de Bradley Cooper...). On aime le scénario qui montre les coups bas de la vie, on aime un peu moins la guimauve autour.

Un film plaisant mais dispensable, autour de la famille et de l'ambition.

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:   OOOOO

Humour:        OCOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour la chronique familiale
-
pour le casting attrayant
- pour l'histoire inspirée de la réalité


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un fil conducteur sans grosses surprises
- un scénario bien pensant grand public pas très profond
- le film aurait mérité un humour plus conséquent

Posté par Aline Cineglobe à 15:22 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2016

The Big Short: le Casse du siècle

19719960

Comédie dramatique

67564366 Film américain

Note: 12,5/20

Date de sortie: 23 décembre 2015
Réalisateur:
Adam Mckay
Acteurs principaux:
Christian Bale, Steve Carell, Ryan Gosling
Durée:
2h11

Synopsis (Allociné) :
Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques … et tenter de rafler la mise !


Ma critique de "The Big Short: le Casse du siècle": Le sujet sérieux de la crise des subprimes est exploité avec un ton cynique qui s'adresse au public, cherchant à dénoncer le système économique. Le film cherche à vulgariser le monde de la finance, avec plus plus ou moins de dérision et de nervosité, mais les termes techniques et le fonctionnement des subprimes restent malgré tout très flous pour les novices. On s'y perd un peu.

the big short

L'histoire décrit sous forme de biopic, comment certaines personnes ont su prédire la crise de 2008 et en faire profit. L'aspect "documentaire" est intéressant, mais le reste est très surfait. Les personnages sont atypiques et provocateurs, mais demeurent complètement hermétiques. Le casting n'aide pas. Avis mitigé pour ce film de finance aux airs prétentieux, qui ne réussit pas à trouver un ton si original que ça...

the big short2

Les faits décrits sont intéressants, le film un peu moins...

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:   OOCOO

Humour:        OCOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Moyen

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'aspect instructif "docu-fiction"
-
pour l'humour qui parodie le jargon financier
- pour la mise en scène assez dynamique


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des ressemblances avec "Le loup de Wall Street" en moins drôle
- un peu compliqué malgré tout
- pas d'interprétation fulgurante dans le casting

Posté par Aline Cineglobe à 22:25 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2015

Un + Une

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie dramatique

67563699 Film français

Note: 14,5/20 ♥♥

Date de sortie: 9 décembre 2015
Réalisateur:
Claude Lelouch
Acteurs principaux:
Jean Dujardin, Elsa Zylberstein
Durée:
1h53

Synopsis (Allociné) :
Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui ressemble en rien, mais qui l’attire plus que tout. Ensemble, ils vont vivre une incroyable aventure…


Ma critique de "Un + Une": Voilà une comédie qui ne ressemble pas aux autres. Claude Lelouch dévoile une mise en scène troublante par son mélange de fiction qui veut coller à la réalité, et son mélange d'idées et d'histoires. On suit le travail d'un compositeur reconnu de musique de film (Jean Dujardin), en contrat sur un film indien. Le scénario explore de nombreuses réflexions, avec une vraie force dans la qualité des dialogues et le naturel de l'interprétation (proche de l'improvisation). Philosophie de vie, d'amour, de cinéma, ou de voyage, les personnages nous interpellent par leur action et leur propos. Romance, fantasme, séduction, le cinéaste a l'art de mettre ses personnages dans des situations pertinentes, et l'ensemble se révèle assez touchant. Il ne faut pas chercher un quelconque film d'aventure là-dedans. Les personnages font l'histoire et non l'inverse. L'ennui n'est jamais loin.

un + une

Une romance astucieuse dans une Inde spirituelle.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOCOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le ton atypique

- pour des acteurs en phase avec leur personnage

- pour une découverte de l'Inde


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un sens du bavardage qui tend vers le prétentieux- intellectuel
- des longueurs
- une intrigue (romantique) flottante

Posté par Aline Cineglobe à 23:36 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2015

Nous trois ou rien

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie dramatique

67563699 Film français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 4 novembre 2015
Réalisateur:
Kheiron
Acteurs principaux:
Kheiron, Leïla Bekthi, Gérard Darmon
Durée:
1h42

Synopsis (Allociné) :
D’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.


Ma critique de "Nous trois ou rien": L'humoriste Kheiron passe à la réalisation et décide de raconter le parcours atypique de ses parents : de la révolution en Iran à leur intégration en France. Le résultat est très personnel, avec un point de vue empli de tendresse et de fierté. Un excès de bonnes intentions scolaires qui nuit au ressenti final.

nous trois ou rien

Le film joue sur plusieurs registres, de la chronique familiale à la satire politique. Mais pour se donner un style "dans le coup", Kheiron alterne quelques boutades humoristiques avec des scènes plus émotives. Attention, à trop vouloir être bien pensant, le film semble parfois brouillon et ne raconte plus grand chose. On retient surtout le message optimiste, l'humanité des personnages, la justesse des comédiens, et le discours social.

La mise en scène n'est pas mauvaise, avec une bonne restitution des décors et des paysages. Cependant, on peut noter quelques facilités, comme le fait d'utiliser le français en langue unique, ou de ne pas faire viellir les personnages.

nous trois ou rien2

Le ton se veut léger mais parfois hésitant : les émotions n'arrivent jamais à dépasser le stade du simple film "gentil et touchant". La réalité historique est racontée de manière superficielle, où le dictateur est réduit à un personnage de bande-dessiné. Les pointes d'humour sont vues dans la bande-annonce, et on ne dépasse pas vraiment le stade du sourire... La manière de présenter la banlieue parisienne et les blagues qui en découlent, c'est un peu lourd et surtout du archi-vu dans toutes les comédies françaises (le stéréotype de la mama algérienne, les racailles au QI d'une huître, ...). Bref, il y a parfois des longueurs dans le script.

Un film sympathique, mais pas le film de l'année...

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour le sujet touchant

- pour le ton léger et pas oppressant

- pour la voix joyeuse de Kheiron


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- la morale utopique qui se regarde un peu trop le nombril
- une intrigue à vide en deuxième partie
- des sujets abordés en surface

Posté par Aline Cineglobe à 11:34 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2015

The lobster

19744228_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110520_062219Comédie dramatique, SF moins10

6756397367563699 Film grec, britannique, irlandais, français

Note: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 28 octobre 2015
Réalisateur:
Yorgos Lanthimos
Acteurs principaux:
Colin Farrell, Rachel Weisz
Durée:
1h58

Synopsis (Allociné) :
Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires.


Ma critique de "The Lobster": Vous cherchez l'étrangeté du cinéma 2015 ? Vous ne serez pas déçu par "The Lobster", à classer dans le registre de l'absurde. Il suffit de lire le synopsis pour se convaincre d'un scénario très fantaisiste : dans un futur proche les célibataires ont 45 jours pour trouver l'âme soeur sous peine d'être transformés en animal ! Avec une mise en scène petit budget et intimiste, un rythme d'art et d'essai, le ton est donné.

the lobster

Le film semble être à lui-même une longue figure de style, une allégorie qui cherche à dénoncer les "idéaux" en terme d'amour, de société et de liberté. Je ne suis pas une fervente de l'absurde, mais ici quelques pointes d'humour noir permettent de ne pas s'ennuyer. On prend un malin plaisir à découvrir des personnages timbrés, des dialogues surréalistes et des comportements excessifs. L'histoire a le mérite d'avancer et de balader le spectateur de surprise en surprise, avec des images choquantes, délirantes sans restriction.

the lobster2

On notera cependant un montage qui fait place aux longueurs et une mise en scène qui fait un peu amateurisme. Le décor du film se contraint à un univers très clos qui cherche davantage l'idée que la crédibilité. Malheureusement, sorti du contexte étrange, le plat du scénario se fait légèrement ressentir. On a parfois du mal à donner un sens légitime ou de la pertinence à l'absurdité des situations : les idées satiriques du cinéaste transparaissent avec amusement (ou dégoût) mais jamais avec un grand intérêt intellectuel.

Côté interprétation, on retrouve un Colin Farrell égal à lui-même, la moustache en plus. On apprécie la voix suave de Rachel Weisz en narratrice.

Le genre absurde, dont on se sait pas trop quoi penser.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:         OOCOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
- pour les adeptes du surréalisme

- pour un sujet déroutant qui fera rire jaune

- pour l'audace des situations


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un film très très particulier
- une style bancal, avec des longueurs
- on peut vite lâcher prise

Posté par Aline Cineglobe à 14:50 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2015

L'homme irrationnel

21041126_20130917181840774

Comédie dramatique

67564366Film américain

Note: 16,5/20

Date de sortie: 14 octobre 2015
Réalisateur: Woody Allen
Acteurs principaux: Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey
Durée: 1h35
Synopsis (Allociné) : Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Il a le sentiment que quoi qu’il ait entrepris - militantisme politique ou enseignement - n’a servi à rien.Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie.


Ma critique de "L'homme irrationnel": Le nouveau film de Woody Allen est délicieusement bien écrit, habile et réserve de bonnes surprises. La mise en scène reste fidèle au cinéaste, sans fioritures, centrée sur le discours des personnages, l'image jaunie et bercée par des airs jazzy. A voir pour son intrigue sombre et croustillante (à ne pas trop dévoiler avant de voir le film).

l'homme irrationel

L'histoire explore différents registres, entre romance, comédie, et drame existentiel. Même si la réalisation reste simple (avec peu d'action et de décors), le spectateur ne s'ennuie pas grâce au rythme imprévisible et le fait qu'il peut facilement s'identifier à la réaction des personnages.

Joaquin Phoenix s'empare du rôle principal, un professeur de philosophie à la déprime, qui va retrouver un certain sens à sa vie. Voilà matière à écrire des dialogues de qualité, truffés de pensées philosophiques et morales sur notre existence. Le film ne cherche pas à développer des émotions, mais plutôt des pistes de réflexion. Le tout sans prétention !

l'homme irrationnel2

Un Woody Allen de très bon cru !

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOCO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OCOOO

 

Intéressant ? Oui

Divertissant ? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'intrigue bien construite
-
pour l'écriture sans prétention
-
pour des blablas pas trop ennuyeux

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- Joaquin Phoenix, un acteur que je n'aime pas trop
- pas un film à revoir des centaines de fois
- un film bavard, avec peu d'action et de sentiment: pas de larme, pas de rire...

Posté par Aline Cineglobe à 10:44 - Comédie dramatique - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2015

Big Eyes

19719960

Comédie dramatique

67564366 Film américain, canadien

Note: 14,5/20

Date de sortie: 18 mars 2015
Réalisateur:
Tim Burton
Acteurs principaux:
Amy Adams, Christoph Waltz, Danny Huston
Durée:
1h59

Synopsis (Allociné) :
BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.


Ma critique de "Big Eyes": Cette histoire vraie n'est pas très connue et ouvre sur un choix de sujet original pour ce nouveau Tim Burton: la grande imposture commise par le peintre Walter Keane. Le point de vue autour de l'émancipation de sa femme devient en fait le propos intéressant de cette oeuvre intime.

big eyes

Les scènes s'enchaînent bien avec des personnages qui ne sont pas trop dans la caricature, et qui entre dans le questionnement très pertinent sur l'équilibre formé par un couple : travail, argent, enfant, à quel prix ?

L'identité visuelle du film est par ailleurs très sympa, sans pour autant tomber dans une folle fantaisie, avec un regard sans jugement.

Une histoire d'escroquerie plaisante à regarder!

 

Réalisation:   OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Action:          OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'histoire originale
-
pour l'ambiance divertissante
- pour les questions pertinentes sur l'identité et le couple


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- fidèle à la BA, plus trop de surprise...
- pas très ressemblant à du Tim Burton
- Amy Adams...

Posté par Aline Cineglobe à 10:37 - Comédie dramatique - Commentaires [1] - Permalien [#]